DSC_2023_Fotor
-Peux-tu nous faire un rapide debrief de ta première partie de saison?
Je suis satisfait de ce début de saison, j’ai notamment commencé très fort par un podium en Chine, ce qui est très bon pour la confiance. Les deux compétitions d’après (Chamonix et Briançon) ont été difficiles à cause de la météo, puis l’Autriche où l’écart entre le 2eme et le 6eme n’est que d’une prise. Je tire un bon bilan de ma grimpe durant cette première moitié de saison et je suis actuellement 5ème au classement.
-Dans quel état d’esprit arrives tu sur ces Championnats du Monde, des objectifs?
J’arrive dans le même état d’esprit qu’une compétition habituelle où mon objectif est de donner le meilleur de moi-même, de sortir les voies. Plus je serais confiant, meilleure sera ma grimpe. Je l’avoue quand même j’ai toujours ce rêve de gagner un championnat du monde, mais je ne viens pas chercher que le résultat lors d’une compétition.
-Avec quel chausson tu vas grimper aux mondiaux et pourquoi ceux la?
Je vais grimper avec les instinct VS car ils sont très polyvalents (griffé, contre-pointe, talons…), ce chausson n’a aucune faiblesse puis ils sont suffisamment rigides et cambrés pour avoir de bons appuis et pousser ou tirer fort dessus. En plus ils sont confortables ! Je grimpe avec ce modèle très souvent à l’entrainement, en bloc, en falaise…
DSC_0999_Fotor got marocaz 2014-29
-On te voit de plus en plus en falaise, comment arrives-tu à allier l’entrainement pour les competitions résine et les projets de voies?
J’ai toujours grimpé en falaise sans avoir forcement des attentes de performance. Je préférer rentrer et dire j’ai enchainé une superbe voie de 50m peu importe le niveau et avoir partagé ce moment avec toutes les personnes présentes plutôt que réaliser une voie dure taillée dans un recoin de falaise à l’ombre. C’est aussi pour ça que j’arrive à combiner les deux, en falaise j’aime être avec plein de monde et m’éclater même si enchainer des voies dures me plait aussi. Cela me permet de me ressourcer, de revoir les bases de l’escalade, de découvrir des spots et de le partager surtout.
-Est-ce si compliqué de passer de l’un à l’autre?
Non, juste un peu d’adaptation, tu remarques vite qu’il y a un milieu où il faut plutôt grimper rythmé et l’autre où il faut poser ses pieds. C’est sur que je ne ferais plus un stage équipe de France avec des 9a à vue en salle après une semaine de falaise ! Dans l’autre sens c’est moins gênant, à part pour son ego car tomber dans une dalle 3 cotations en dessous de d’habitude ça remet en place.
Il me reste un championnat du monde et 4 étapes de la coupe du monde jusque fin novembre, en parallèle je poursuis mon master à l’école supérieure de commerce de Grenoble par correspondance et le développement de mon entreprise « Climbing Family ». Après en décembre je compte bien profiter de la pause des compétitions pour partir 3 semaines équiper des voies en Crete puis peut être l’Espagne pour début 2015.

Je remercie Scarpa et Plein nord, n’hésitez pas à visiter mon site web :

DSC_2023_Fotorgot marocaz 2014-14